Voyage au Mexique
1 septembre 2021

Voyage au Mexique : visiter les sites hors des sentiers battus

Par Mino

Vous prévoyez de partir au Mexique pour vous ressourcer et prendre un bol d’air bien frais pour fuir la routine du quotidien ? C’est une très bonne idée. Sites archéologiques des populations mayas et aztèques, vous en trouverez des milliers là-bas. Vous serez également surpris par l’architecture des villes coloniales mexicaines. Et pour les amoureux de la nature, ils seront éblouis par la beauté sans pareille des forêts et des canyons qui décorent le paysage. Voici pour vous une liste des sentiers battus qu’il ne faut surtout pas manquer lors de votre voyage au Mexique.

Ek Balam

Le grand site d’Ek Balam fait partie des sites hors sentiers battus les plus visités au Mexique. Il s’agit d’une ancienne ville maya clouée dans la péninsule du Yucatan au Mexique. Elle aurait été créée avant le 19e siècle.

Ce que les touristes aiment chez Ek Balam, c’est surtout ses ruines et ses murs concentriques entourant près d’une cinquantaine de structures du secteur principal que vous pouvez escalader sans limites. Toutefois, vous devez quand même faire très attention pour éviter que la situation ne change pendant votre voyage au Mexique hors des sentiers battus.

Retenez que l’escalade est interdite dans la plupart des sites au Mexique. Ce qui n’est pas le cas pour Ek Balam. Bref, pour les fans de sensations fortes et de vertiges, cet endroit peut parfaitement satisfaire vos attentes. Bref, Ek Balam est l’un des rares sites mayas qui conservent encore son prestige jusqu’à nos jours. Vous pourrez également y trouver un terrain de jeu de balle et de nombreuses stèles.

Mayapan

Vous connaissez Mayapan ? Il s’agit d’un autre site archéologique du Mexique. C’est un site maya précolombien qui se siège au large du Yucatan, à peu près à 40 km au sud-est de Mérida et environ à 100 km de Chichén Itzá.

Le site a été fondé en 1050 et jusqu’à maintenant il ne cesse d’étonner ses visiteurs. Mayapan est la capitale politique des civilisations mayas et est considérée comme la dernière capitale ayant abrité ces peuples. Elle est surnommée « la petite Chichén Itzá ».

Le site se situe sur une superficie de 4 km2 dans une enceinte de 8 km de long et de 2 m de haut. Il abrite près de 600 structures rondes appelées « Observatoires » et dont la plupart sont résidentielles. Vous pouvez également rencontrer au sein du site le splendide spectacle de lumière et d’ombre comme celui que vous pouvez voir à Chichén Itzá. Ce phénomène tient lieu chaque année durant le solstice d’hiver du 21 décembre.

Yaxchilan

Ceux qui ont envie de faire un circuit assez long à la conquête des cités mayas, ne manquez pas non plus de faire la rencontre de Yaxchilan. C’est un site hors sentiers battus et qui est assez difficilement accessible. Vous serez parfaitement comblé de voir tous ses beaux paysages qu’il vous offre.

Le site se situe un peu plus à l’est de l’État du Chiapas. Il est entouré de boucle en fer à cheval du fleuve Usumacinta qui constitue comme une frontière naturelle entre le pays et le Guatemala. Pour vous y rendre, vous pouvez rejoindre cette frontière.

Ce qui est surprenant sur ce site, c’est surtout la couleur verdâtre des pierres couvertes de mousse ou d’algues dans le lit de la rivière qui se jette dans l’Usumacinta au-dessus de la ville en ruine. De plus, l’environnement de ce site archéologique enfoui au cœur de la jungle vous fera plonger dans un voyage dans le temps à observer les ruines de bâtiments en pierre et les linteaux exceptionnels. Vous ferez également la connaissance des singes hurleurs peuplant le site. Bref, c’est une aventure unique à vivre sans hésitation.

Edzna

Fondé en 400 av. J.C, le site archéologique d’Edzna est un des sites les plus étonnants que vous pouvez visiter au Mexique. Le nom Edzna signifie entre autres « maisons des Itzas ». Il a pour siège la péninsule du Yucatan, dans l’État du Campeche. Il constitue également l’un des joyaux des civilisations mayas et aztèques de l’époque.

Edzna qui n’a été découvert que vers 1907 a déjà commencé à être désoccupé vers l’année 1450. Il accueillait en ces temps près de 25 000 habitants sur une superficie de 25 km2. Le site est reconnu pouvoir capturer et retenir l’eau de pluie. Et c’est cette eau que ces civilisations ont consommée durant toute leur vie.

Il abrite près de 20 édifices et les plus importantes constructions du Mexique. Chaque structure avait son propre rôle et a été utilisée pour une raison bien précise. Parmi les incontournables, on peut citer entre autres la Casa Grande ou Nohoch Na est par exemple dédiée pour les tâches administratives, la Grande Acropole constituant des chambres et un sanctuaire, le Temple des Mascarons pour le dieu du Soleil, et la Petite Acropole pour former une cour centrale.