entreprise de pompe funèbre
4 mars 2022

Comment travailler dans les entreprises de pompes funèbres ?

Par Eva

Le secteur où se trouvent les pompes funèbres est toujours riche. En effet, que le pays se trouve dans une période de crise ou non, les entreprises dans le domaine funéraire reçoivent toujours des clients. Comme l’événement de la naissance qui ne cesse jamais dans le monde, le décès également ne peut cesser.

Quand les gens entrent dans une entreprise de pompes funèbres, ils ne se posent pas très souvent la question sur les gens qui sont derrière. De ce fait, les pompes funèbres possèdent une multitude de métiers à offrir aux personnes qualifiées. En outre, travailler dans ce genre d’endroits demande beaucoup de motivation et de dévouement. Cet article présente les différents métiers dans les pompes funèbres.

Les métiers de chauffeurs, porteurs et fossoyeurs

Ces trois différents travaux sont souvent exercés par une seule et même personne dans l’entreprise de pompes funèbres. Ils sont nombreux, mais leurs travaux sont départagés en trois catégories. En effet, ces trois métiers sont très différents, car le chauffeur a pour rôle de conduire le corbillard des pompes funèbres 77. Ensuite, le porteur a pour action de porter le cercueil durant la cérémonie et le fossoyeur travaille au sein du cimetière pour la préparation du lieu où enterrer le défunt.

Pour ce faire, le travail de ces trois types de professionnels est un travail d’équipe. Les travailleurs doivent bien s’organiser pour ne pas rencontrer des problèmes. Le chauffeur est une seule personne dans le corbillard et le porteur est au nombre de quatre. Les employés des Pompes funèbres 77 reflètent l’image des entreprises à travers leur efficacité.

Ces métiers ne demandent aucun diplôme et aucune compétence spécifique, mais les futurs employés doivent suivre une formation de trois mois. C’est l’entreprise qui offre la formation aux employés suivie d’une réglementation et d’une législation dans le domaine de la psychologie et la sociologie du deuil. Ces employés doivent aussi suivre une formation sur l’hygiène, la sécurité et l’ergonomie pour bien s’intégrer dans le métier de pompes funèbres.

Pour le métier de porteur particulièrement, il se charge d’équiper le cercueil des affaires du défunt comme les insignes. Il porte aussi le cercueil durant toute la cérémonie jusqu’à l’enterrement. Il est sous la directive du maître de cérémonie, qui est aussi un membre de l’entreprise de pompes funèbres. Il prend en charge la vérification des différents accessoires utiles pour la cérémonie comme les fleurs, les plaques et les registres.

Les tâches d’un maître de cérémonie

Le maître de cérémonie est le chef de chaque équipe comme celle des porteurs. Il est le chef d’orchestre de la cérémonie et permet à celle-ci de bien se dérouler dans la norme. Aussi, il dirige l’équipe des acteurs et accompagne la famille et les amis du défunt. Souvent, le maître de cérémonie porte le cercueil avec les porteurs et il prononce un discours pour les derniers adieux au défunt. À travers quelques mots, il garantit le bon déroulement des obsèques.

Pour être efficace dans le métier de maître de cérémonie d’obsèques, le travailleur doit suivre une formation de 70 heures théoriques avec 70 heures de pratiques dans les entreprises. Ensuite, il obtient un diplôme de titre de maître de cérémonie.

Les conseillers funéraires dans l’organisation des pompes funèbres

Dès que la famille entre par la porte des pompes funèbres 77, ce sont les conseillers funéraires qui l’accueillent. Dans son bureau, le conseiller funéraire donne des conseils sur la préparation et la réalisation des obsèques. Il montre différents articles et propose des prestations dans le domaine funéraire.

Quand le conseiller connaît les demandes de la famille, il prépare toutes les choses à faire pour le bon déroulement de la cérémonie des obsèques. Il prépare les démarches administratives, les diverses rédactions, la coordination avec les intervenants comme la mairie, la commune, le lieu des cultes et les vendeurs de fleurs.

Pour devenir un conseiller funéraire, les gens doivent suivre 140 heures de formations théoriques et 70 heures de formation pratique. Ensuite, il y a un diplôme obtenu qui permet d’avoir un titre de conseiller funéraire.

Comme ce professionnel a déjà suivi les formations des niveaux inférieurs, le conseiller funéraire des pompes funèbres 77 peut toujours exercer le métier de fossoyeur, de chauffeur, de porteur et de maître de cérémonie.

Le métier du cadre dirigeant dans les pompes funèbres

Le cadre dirigeant est le propriétaire de l’entreprise de Pompes funèbres 77. Il peut être un indépendant ou un membre d’un réseau. Il a pour rôle de veiller aux stratégies de fonctionnement de l’entreprise. Il a l’obligation de toujours rester attentif à l’image qu’il peut diriger l’entreprise en interne comme en externe. Le cadre est celui qui dirige l’équipe à travers une discipline en interne. Il gère la comptabilité et effectue les différents achats pour l’entreprise.

Le cadre dirigeant est une personne ayant suivi une formation de 42 heures de théorie en comptabilité, en management et en droit d’entreprise. Il est au même niveau que le conseiller funéraire, car les deux statuts sont en niveau 4.

Les autres métiers dans le domaine funéraire

Le métier funéraire regroupe plusieurs statuts professionnels. À part ceux qui sont cités ci-dessus, il y a aussi le graveur qui se charge de graver le nom et la date de décès du défunt sur la tombe. Il suit une formation de 3 semaines pour effectuer ce travail.

Aussi, il y a le marbrier qui travaille seulement dans le cimetière pour se charger de l’installation des monuments. Il a pour rôle de creuser, de construire et de fonder les lieux dans le cimetière. Pour exercer ce métier, il doit faire une formation de 70 heures dans la théorie et 70 heures également dans la pratique pour ensuite obtenir un diplôme.

Le thanatopracteur est un professionnel très connu dans ce domaine. En effet, il se charge des différents soins à faire au défunt afin de conserver le corps durant quelques jours avant l’enterrement. Il fait en sorte de faire paraître une expression naturelle au visage du défunt.