vélo électrique

Tout comme les voitures et les trottinettes, le vélo électrique suscite un réel engouement. De plus en plus de personnes finissent par l’adopter. Cependant, son fonctionnement reste encore flou pour certains. On vous explique tout dans cette article !

 

Le vélo électrique avance grâce à un moteur

Contrairement au vélo classique, le vélo électrique fonctionne avec un moteur et une batterie. Ce système permet de faire avancer le vélo, et vous aide pour pédaler. De plus, certains vélos électriques possèdent aussi des capteurs qui vous permettent de prendre des données spécifiques. Vous pouvez donc mesurer la distance parcourue, l’effort fournie, etc. L’ensemble de ces données vont également optimiser votre conduite.

 

Le vélo électrique vous aide à pédaler

Le vélo électrique dispose d’une aide au pédalage. Ainsi, vous n’aurez plus besoin de pédaler beaucoup pour avancer rapidement. Vous serez donc moins fatiguée, car aidée et propulsée par le moteur de votre vélo. Attention cependant, si vous ne pédalez pas, le moteur ne va pas s’enclencher. Ainsi, vous devez tout de même fournir un minimum d’effort.

Cette assistance au pédalage vous aide également lors des démarrages, et vous permet de repartir plus rapidement. Sachez également que vous pouvez directement régler la puissance de l’assistance apportée sur votre guidon. Si vous le souhaitez, vous pouvez même la couper (position 0). Sans assistance, le vélo électrique fonctionne exactement comme les vélos normaux. Les vélos électriques proposent en général quatre niveaux d’assistance. Cependant, si vous avez un vélo plus basique, vous ne pouvez avoir qu’un seul niveau. Il est donc important de bien comprendre vos besoins si jamais vous désirez vous en acheter un.

 

Une autonomie variable

L’autonomie de la batterie de votre vélo électrique diffèrent selon les situations. En effet, la batterie aura tendance à se décharger plus vite s’il y a du vent, que vous augmentez votre vitesse, en fonction de l’état de la route, etc.

Coupez l’assistance au pédalage vous permet d’économie de la batterie. L’ancienneté peut également jouer dans sa performance. Veillez donc à bien la surveiller, et à la changer si besoin. Il existe aujourd’hui de nombreuses sociétés qui se sont spécialisées dans le secteur. C’est notamment le cas de la société Evea, qui propose plusieurs pièces détachées pour tout type de véhicule électrique. Si votre vélo électrique tombe en panne, vous pourrez donc changer de batterie en vous adressant à eux.

 

Des batteries qui sont toutes différentes

La batterie d’un vélo électrique peut être différente. En effet, il existe actuellement 3 batteries possibles.

  • La batterie Lithium. Il s’agit de la batterie la plus utilisée. Elle offre une vraie puissance, tout en restant légère. Sa durée de vie atteint 1500 cycles (autrement dit, 1500 recharges).
  • La batterie Plomb. Elle est plus lourde que celle en lithium mais est moins chère. Elle a une durée de vie inférieure avec environ 300 à 400 cycles.
  • La batterie Nickel Metal Hybride (ou Nimh). Elle a longtemps été considérée comme étant très polluante, et est difficile à recycler. Elle possède une bonne puissance, et peut durer entre 400 à 500 cycles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *