30 août 2022

Réglementation automobile : vitres teintées

Par Cyril

Le collage de films adhésifs sur les vitres n’est pas autorisé en France. Cependant, dans le Code de la Route, aucune loi n’interdit vraiment de teinter le vitrage de sa voiture. Que dit alors la réglementation automobile française sur les vitres teintées ?

Le contenu officiel de la loi

Les articles du code de la route afférente aux vitres teintées sont les articles R.72, R.73, R316-1, R316-3 et R412-6. En gros, il y est stipulé que toutes les vitres, avant et latérales doivent permettre au conducteur de diriger son véhicule en toute sécurité. Ils ne doivent pas réduire, déformer ou assombrir la vision et le champ de visibilité, ni affecter d’aucune sorte la perception des couleurs. La personne au volant doit avoir une vue nette et dégagée sur tous les côtés : vers l’avant, à gauche et à droite. Bien sûr, l’idéal serait donc qu’elles soient transparentes.

Les raisons de cette règlementation

Le premier souci des législateurs est bien sur la sécurité de ses concitoyens. Les accidents de la route sont souvent meurtriers. Pour une conduite sécuritaire, il est primordial que le véhicule possède des pièces carrosserie de bonne qualité et que le conducteur ne souffre d’aucune gêne visuelle.

Une autre raison de cette règlementation, non officielle cette-fois et non mentionnée dans la loi, c’est que l’application de film sur le vitrage d’un véhicule ne permet pas aux forces de l’ordre de voir l’intérieur de la voiture et ainsi vérifier par exemple que le conducteur porte bien la ceinture de sécurité ou n’use pas de son téléphone, qui sont eux de vraies infractions répréhensibles du code de la route.

Qu’en est-il réellement ?

Il n’est absolument pas interdit de façon formelle de posséder des vitres teintées. La pose de films sur les vitres latérales n’est pas prohibée mais elle l’est par contre sur le pare-brise.

Il se peut cependant que des membres des forces de police ou de gendarmerie vous arrêtent et veuillent vous verbaliser. Vous êtes en droit de vous justifier et de prouver que les films n’affectent en rien la qualité du verre ni la vision de la personne qui conduit.

Sachez que si vos vitres sont teintées, vous êtes susceptibles de vous faire contrôler plus souvent par la police qu’une voiture aux vitres transparentes. Et si vos filtres troublent effectivement le champ de vision, vous pourrez écoper d’une amende en règle.