De nos jours, régler des transactions avec un téléphone portable est devenu de plus en plus évident. Encaisser des paiements par carte bancaire à l’aide d’un smartphone semble encore révolutionnaire. Et malgré ça, les mPOS ou « points de vente mobiles » équipent certaines petites entreprises et boutiques de commerçants. Proposés par des start-ups ou par des banques, les terminaux de paiements électroniques offrent plus d’avantages que les TPE classiques.

Entre iZettle, Sum Up et Smile & Pay, lequel est le plus avantageux pour vous?

iZettle : le mini-TPE suédois

iZettle représente le terminal de paiement mobile N°1 en Europe pour les smartphones. Raison pour laquelle, son appareil est distingué de sa simplicité et de sa facilité à l’installation.

  • iZettle est la solution idéale pour un entrepreneur qui n’entend rien à la nouvelle technologie et pour les microentreprises.
  • Le terminal iZettle reader est offert à un prix de 79 € avec une commission à taux prévu de 1,75 % sur chaque transaction.
  • iZettle est un terminal qui accepte un énorme nombre de cartes bancaires, neuf en tout, à savoir : Visa, Visa Electron, Maestro, Mastercard, American Express, V pay, Diners Club International, UnionPay et JCB.
  • iZettle est un terminal qui accepte les moyens de paiement sans contact : smartphone NFC, Android Pay et Apple Pay.

D’ailleurs, il est pourvu de nombreuses fonctionnalités utiles telles que l’analyse des ventes pour savoir le taux de fidélisation des clients, les produits qui se vendent le mieux, etc.

Sum Up : le partenaire des petites entreprises

Pour les entreprises qui effectuent un encaissement par carte bancaire (Visa Electron, Visa, Maestro ou MasterCard) ne dépassant pas les quelques milliers d’euros, Sum Up est idéal. En effet, c’est la startup qui propose le meilleur taux forfaitaire de commission pour chacune des transactions (1,75 % tel que iZettle). Par contre, on n’est pas obligé de payer des frais supplémentaires.

Sur Sum’Up, l’encaissement est achevé au bout de 3 ou 4 jours ouverts. De plus, le terminal sert à accepter plusieurs transactions simultanément. Même si la création d’un compte d’équipe (où l’administrateur s’occupe de la gestion  des comptes supplémentaires de ses employés) n’est pas possible. Si on bosse seul ou en petit groupe, car il est lorsque même possible de créer un compte pour de nombreux utilisateurs, Sum’Up est très utile.

Smile & Pay : le terminal de paiement tricolore

Tout comme Sum’Up et iZettle Reader 2, Smile & Pay suggère un terminal de paiement sans engagement, doté d’une option sans contact pour les simples transactions. Mais là où elle se distingue de ses paires, c’est en matière de taux de commission. En effet, elle ne propose pas un taux forfaitaire, mais un taux dégressif.

Smile & pay offre deux terminaux : le modèle Pocket (79 euros) associé à une tablette ou à un smartphone, et le modèle Maxi (299 euros, achat seulement). Ceci est un terminal de paiement autonome adapté à toutes les banques. En cas on réalise un volume de transaction très élevé, Smile & Pay est le plus fréquenté avec son taux dégressif compris entre 1, 2 % et 2%. Il accepte la Visa Electron, la Visa, la MasterCard et la Maestro.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *