état des lieux immobilier
2 décembre 2020

Avantages et inconvénients de la résidence principale

Par Aymen

Célibataire, en couple ou retraité, vous méritez d’avoir votre propre résidence principale, surtout après tous ces efforts. N’hésitez pas à vous lancer dans cet investissement qui vous permettra d’avoir un avenir meilleur, d’offrir à votre famille une condition de vie agréable ou de profiter pleinement de votre retraite. Que vous visiez à acheter un grand appartement ou une petite maison adaptée à vos besoins, investir dans la pierre vous offre toujours plusieurs avantages. Mais encore faut-il également se rappeler de ses quelques inconvénients. Avant de franchir le pas, découvrez les avantages et inconvénients de la résidence principale.

 

Acheter sa résidence principale pour plus de tranquillité d’esprit

 

Avoir une résidence principale, c’est le rêve de nombreux Français. Si vous voulez connaître les avantages et inconvénients de la résidence principale, sachez qu’un bien à son propre nom est synonyme d’assurance, de sécurité et de confort, quelles que soient sa taille et ses caractéristiques pour connaitre les avantages d’un prêt sur nantissement. Vivre dans sa propre maison reste toujours agréable. Vous vous échapperez aux loyers mensuels qui pèsent lourd sur votre budget. Vous pourrez, en plus, aménager et décorer l’intérieur et l’extérieur votre habitation comme bon vous semble. Mais il faut choisir une résidence principale adaptée à vos besoins, notamment, en termes de superficie, de confort, d’emplacement et de servitude. Une habitation idéalement située dans un quartier stratégique et près de tous les centres d’intérêt locaux vous garantiront plus d’économies et plus de praticité.

 

Résidence principale : des avantages fiscaux en perspective

 

Plusieurs dispositifs fiscaux s’offrent aux propriétaires de résidence principale, dès l’achat d’un bien immobilier jusqu’à son occupation. Lors de la réalisation des travaux d’installation ou de rénovation en faveur du développement durable, vous pourrez profiter d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique sur votre revenu. L’octroi de cette aide est conditionné par vos ressources. Pour en bénéficier, votre revenu fiscal doit être compris entre 25 068 euros et 27 706 euros. Il faut également que les travaux concernent l’achat et l’installation d’une chaudière, d’un appareil de régulation de chauffage, d’un matériau d’isolation thermique ou d’équipements de chauffage. Mais, l’installation de ces matériels doit être réalisée par un professionnel « reconnu garant de l’environnement » ou RGE. Un avantage fiscal pouvant aller jusqu’à 2 400 euros par personne sera au rendez-vous. Ceci pourra s’élever à 4 800 euros pour un couple pacsé ou marié. Ces plafonds augmenteront selon le nombre des personnes à charge, soit 120 euros par personne. En plus du crédit d’impôt, vous pourrez également accéder à Ma Prime Renov, au Patrimoine immobilier et IFI ou à l’exemption d’imposition des plus-values en cas de revente. Enfin, il est possible d’acheter votre résidence principale en SCI pour vous échapper aux frais engagés.

 

Résidence principale : un éventuel surplus de charges liées à l’entretien

 

Il ne faut tout de même pas négliger les différents frais liés à l’entretien et aux différents travaux d’installation relatifs à l’achat d’une résidence principale, surtout si vous investissez dans l’ancien. Ces charges pourront concerner les travaux d’isolation thermique et acoustique, les travaux de pose d’un appareil de chauffage, l’installation du réseau internet ou le ravitaillement d’eau potable de votre habitation. Les factures pourront vite grimper. Pour alléger vos charges, n’hésitez pas à comparer les différentes offres proposées par les professionnels dans votre ville ainsi que les tarifs pratiqués. Faites également appel à un professionnel fiable et expérimenté qui vous propose un devis précis et détaillé. Surtout, choisissez un bien qui ne nécessite que peu de réparation. Un agent immobilier reconnu pourra vous aider à évaluer vos dépenses de rénovation pour que vous puissiez connaître les avantages et inconvénients de la résidence principale sur votre trésorerie.

 

Résidence principale : des taxes et une assurance à payer

 

En tant que propriétaire d’une résidence principale, vous êtes sujet aux différents impôts et taxes. Parmi les fiscalités auxquelles vous devrez vous acquitter, on peut citer les impôts locaux qui sont constitués par la taxe d’habitation payée par la personne qui occupe l’habitation et par la taxe foncière. Cette dernière est à la charge du propriétaire du logement. Les impôts locaux sont destinés à financer le budget des collectivités locales, surtout les communes. Le paiement de ces types d’impôt se fait par an, selon votre situation au 1er janvier de l’année d’imposition. C’est votre commune qui les encaisse. Mais il faut signaler que la taxe habitation sera supprimée d’ici peu. Une réduction progressive de son taux d’imposition est déjà mise en place par les autorités publiques. Vous savez maintenant les avantages et inconvénients de la résidence principale. À vous de décider !